Home

date limite ; 15 juillet 2016

Depuis ses origines, l’association Bandits-Mages organise un festival (devenu depuis 2013 des Rencontres), propose des temps de diffusion sur l’ensemble de l’année, produit des œuvres mettant en jeu des médias contemporains, conçoit et anime des ateliers.

Le reglement ICI 

Cette année, Bandits-Mages prépare son basculement en espace de transmission et les Rencontres se présentent avant tout comme un temps de création collective. Elles seront le prototype d’une école DIY où les outils de production et de diffusion sont au service d’un temps de recherche pendant lequel étudiant.e.s, artistes et curatrices cohabitent et partagent la même éthique hacker.

La programmation émanera de cet « être ensemble » comme une invitation aux autres à venir nous rejoindre.

C’est dans ce cadre que nous lançons un appel à proposition de films auprès des étudiant.e.s et des jeunes artistes que l’hybridation et les devenir étranges intéressent. À l’instar des origines de Bandits-Mages nous projetterons des films de recherche, d’études et expérimentaux dans plusieurs lieux de diffusion : un théâtre, une salle de cinéma et un plateau transmédia.

Cet appel se structure autour de trois thèmes : Devenir sorcière, Trans_Plant et Espècementdont vous trouverez la description ci-après.

  • Aucune durée n’est imposée.
  • Chacun peut choisir un ou plusieurs thèmes.
  • L’inscription est gratuite.
  • La date limite de réception est prolongée jusqu’au 15 Juillet 2016.
  • Les choix de programmes faits à partir des propositions reçues seront annoncés fin juillet.

# Devenir Sorcière

Une invitation faite aux technochamanismes, aux savoirs vampires et aux sabbats cyborgs. Une invitation à une ré-appropriation de la notion de sorcellerie complètement éloignée de celles associées à la magie noire, à l’ésotérisme et autres définitions faites en leur moment par le catholicisme médiéval, les colonisations, les comptes de faits et les films de Disney.
Si nous nous éloignons de ces définitions et adoptons une optique transféministe, nous nous trouvons avec un ensemble de pratiques qui, à travers la manipulation de symboles, corps, substances, objets et signes, ont comme finalité la création/modification de nos identités, relations et environnements. Un ensemble de pratiques que les sorcières appelaient “art” ou “arts”. Les sorcières s’appelleraient donc elles-mêmes… “artistes”. Et les sabbats des sorcières étaient, alors, des réunions d’art collectif.

# Trans_Plant

Comment envisager un processus de transition humain/plante/machine ? Comment passer du rouge sang au vert chlorophylle ? Comment transiter de l’Anthropocène vers le Chthulucène de Donna Haraway ? Comment passer de l’identification à la mutation ? Comment habiter nos écosystèmes avec tendresse radicale ?

# Espècement

L’Espècement est une façon d’habiter collectivement et musicalement des mondes-matrices : écosystèmes hybrides, mutables et durables, multiples et uniques.  Ces mondes sont des cavernes de gestation qui, au terme de grands rites d’expérimentations pédagogiques entre humains et non-humains, accouchent de trans-espèces.
L’espècement est aussi une attention créatrice qui consiste à faire réellement exister ce qui n’est pas encore advenu, ou de voir autrement ce qui nous est donné à voir.
L’espècement c’est inventer des fictions sur les mondes sans nous, les nous sans monde, les nous avant le monde et  les mondes après nous.

Pour vous inscrire c’est ICI 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s