Home

Date limite: Juin 2015

Après cet « Ailleurs » qui a permis au printemps la découverte des grandes possibilités créatrices de nombreux photographes, la Biennale Internationale de l’Image revient pour sa 19° édition en 2016 à un thème plus concret, plus contraignant : celui du jeu.

Le jeu, c’est le divertissement, la récréation, « tout ce qu’on fait sans y être obligé » selon Mark Twain. C’est la revanche sur la tâche quotidienne où l’on rend des comptes.

C’est le plaisir et cependant, croyons-en Freud : « L’opposé du jeu n’est pas le sérieux mais la réalité» Nul n’est plus sérieux qu’un enfant qui joue : à la marelle, au gendarme et au voleur, à chat perché. Et tant qu’il a envie de jouer l’homme reste un grand enfant.

Devenez, dans ce vagabondage où rien n’est « pour de vrai », les reporters des jeux de rue ou de scène, des jeux de mains ou de rôle, des jeux de balles ou de boules, des jeux interdits ou de stratégie, de séduction ou de tragédie, des jeux de piste ou de hasard. Jouez au chat et à la souris, cherchez les jeux de la société. Allez à la rencontre de ceux qui oublient tout, dans la fumée ou la poussière, sous les projecteurs ou les réverbères, dans l’eau ou dans l’air, en équipe ou sans adversaire. Traquez les bonheurs et les douleurs de ceux qui s’évadent dans ce monde du jeu où, grand paradoxe, la liberté n’existe pas puisque celui qui invente ou s’écarte des règles est le tricheur. Autrement dit l’empêcheur de jouer en rond. Vous pensez en être fort aise ?

 

Dossier de Candidature

Leur site

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s