Home

e Conseil africain de la musique (CAM) a relancé depuis le mois d’avril, cet appel à candidature en marge de la 5e édition du festival des musiques traditionnelles Feux de Brazza, qui se tiendra du 2 au 8 août à Brazzaville et dont les inscriptions prendront fin le 20 juin

Ces inscriptions sont ouvertes aux artistes compositeurs individuels qui se destinent à une carrière professionnelle, œuvrant dans la musique tradi–moderne, notamment la musique traditionnelle africaine, la musique classique occidentale, la musique expérimentale, la musique populaire urbaine et la musique folklorique. Elles sont également ouvertes aux associations et structures de promotion privées et institutionnelles (centres culturel, radios, écoles d’art, etc.).

Les participants sont libres de choisir le genre et le nombre d’œuvres qu’ils souhaitent présenter. Toutefois il est important de présenter la composition de l’œuvre dans sa totalité au lieu d’en donner seulement des extraits.

Seules les œuvres dont l’enregistrement sera d’une qualité avérée et suffisante, seront sélectionnées. Elles doivent être accompagnées d’un enregistrement numérique audio (CD/DAT) ou vidéo (PAL/SECAM) en deux exemplaires, d’une notice biographique, analytique et historique sur la sélection -y compris des informations sur les interprètes et les compositeurs, l’intégralité du texte de l’œuvre proposée ainsi que son résumé en anglais ou en français-, d’une déclaration écrite assurant que l’enregistrement pourra être remis sur simple demande exonéré de tous droits, taxes à d’autres organismes de radiodiffusion, etc.

Une fois que ces œuvres seront présentées, elles seront jugées selon les critères suivants : l’originalité, le niveau artistique de l’œuvre (création), le niveau artistique de l’interprétation et la qualité de la production (support). L’appréciation des œuvres constitue l’étape la plus déterminante et cruciale de la tribune, elle se fera de la manière la plus objective et transparente.

La 11e Tribune de musique africaine sera organisée sous la forme d’un forum africain. Elle regroupera les radiodiffuseurs, les musicologues, les étudiants, les éducateurs, les journalistes ainsi que les organisations. Elle a pour objectifs entre autres, de : promouvoir la production, la diffusion et l’échange des musiques de la région par le biais de la radio, de la télévision, Internet mais aussi dans le cadre des manifestations et spectacles vivants, favoriser l’éducation musicale dans la région en diffusant des exemples choisis de musiques africaine qui soient pertinents pour l’apprentissage des musiques de la région, établir et développer une meilleure coopération parmi les radiodiffuseurs africains en vue d’une diffusion élargie des musiques d’Afrique, reconnaître et encourager les jeunes talents, contribuer à une meilleure appréciation de la richesse du patrimoine et des traditions musicales par des démarches devant amener le public, particulièrement la jeunesse, à approcher cette musique pour la connaître.

La Tribune de musique africaine a été créée en 1975, avec pour rôle d’aider et de mettre en valeur la musique du continent par le biais de la radio en prenant en compte non seulement l’ensemble de la diversité et de la richesse des traditions musicales du continent mais également les différentes musiques populaires et savantes qui s’en inspirent.

 

Adresse pour la transmission des dossiers :

Conseil africain de la musique (CAM)

Boite postale : 14862 Brazzaville/ République du Congo

Contacts téléphoniques : 00242 010442848 / 055568728 /066664493

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s